Groupe de pairs

Une réunion se déroule en 3 temps
1er temps : Présentation de cas cliniques

Chaque participant présente à tour de rôle un cas clinique.
Chaque cas :
> est choisi de façon aléatoire, selon une méthode définie par le groupe et commune à tous (ex : la troisième consultation de la semaine dernière).
> est présenté à l’aide d’un modèle
> est discuté par l’ensemble du groupe

Si le groupe n’a pas donné de réponse à une question posée lors de la discussion des cas, le groupe s’organise pour :
> formuler correctement la question posée
> faire la recherche bibliographique
> apporter une réponse argumentée lors de la réunion suivante

2e temps : Parcours et coordination des soins

Temps consacré par le groupe à échanger sur l’offre locale de santé :
– Lien ville – hopital, clinique
– Correspondants médecins, paramédicaux
– Services sociaux
– Institutions de santé…

3e temps : Sujets libres

C’est un temps libre au cours duquel le groupe peut :
– apporter les réponses aux questions posées à la séance précédente
– aborder un sujet de son choix
– exposer de cas clinique complexe rencontré…

 

Composition du groupe

Le groupe doit être homogène, constitué de pairs (afin d’éviter les phénomènes de soumission à l’autorité) et ayant une même pratique (médecins généralistes, médecins gynécologues, médecin du travail ect.).
Nombre de participants

Afin de permettre à la fois une dynamique de groupe et l’expression de chacun, le nombre de participants est  réduit (mini 5, maxi de 12).
Emargement

Chaque participant doit être présent à au moins cinq réunions par an ce qu’il atteste en signant la feuille d’émargement.

Animation

Au début de chaque réunion sont désignés par le groupe :
Un modérateur qui assure le respect du temps de parole de chacun et veille aux horaires

Un secrétaire qui rédige pendant la séance le compte rendu de la réunion

 

Réunion

Respect des 3 temps : tous d’importance égale mais pas nécessairement de même durée.
Le cas clinique doit être tiré au sort

Pour une formation utile à la pratique quotidienne, le tirage au sort des situations cliniques permet de se former pour prendre en charge les situations cliniques les plus fréquentes.
Utiliser les données de la science

Il est nécessaire de référencer ses arguments.
Pour aider les médecins dans cette démarche, la SFMG a créé un outil pour avoir accès aux recommandations francophones concernant les situations cliniques rencontrées en médecine générale (DRefC).

Compte rendu

Le compte rendu doit être succinct et relève les questions soulevées. Ce n’est pas un résumé des cas cliniques exposés

Rédacteur : Cabinet75019